Exposition à ciel ouvert

Watteau, mon poteau

Du 28 juin au 11 juillet 2021, Valenciennes

Lorsque vous arrivez à Valenciennes par l’autoroute, un panneau mentionne "Valenciennes, ville d’art et de culture" pour nous rappeler que la ville avait comme surnom "la petite Athènes". Cette renommée artistique, Valenciennes la doit surtout à ses artistes célèbres que furent Jean-Baptiste Carpeaux et Antoine Watteau, son musée et son École des Beaux-Arts.

Antoine Watteau (1684 – 1721) fit son premier apprentissage dans sa ville natale. Il conservera les influences de la peinture flamande avec une importance sans cesse renouvelée pour les représentations du paysage. Ce qui marquera son geste inaugural dans la peinture de son époque sera l’introduction du théâtre avec l’apparition des personnages de la commedia dell’arte. Ces derniers ne sont plus sur la scène mais dans un parc, souvent plongé dans une atmosphère automnale, brouillant la frontière entre réel et fiction.

Ses œuvres sont en rupture avec les codes académiques de l’époque : on retrouve les personnages dans des postures souvent sérieuses, rêveuses ; les visages sont peu souriants. Cela induit pour celle ou celui qui la regarde un sentiment d’intériorité et une certaine mélancolie.

Le tableau vivant s’est vraiment affirmé comme genre avec l’invention de la photographie. Aujourd’hui, avec l’appui des applications pour smartphone, nous pouvons nous mettre en scène, rejouant la Joconde ou le Déjeuner sur l’herbe. La plupart des artistes contemporains ont fait de l’exercice du tableau vivant une pratique majeure et incontournable, jusqu’à un élargissement s’inspirant du cinéma, de la publicité ou des jeux vidéo.

Ce qui se joue avec Watteau mon Poteau pour les étudiant.e.s de Valenciennes, ce n’est pas tant de mimer une scène inspirée de la peinture mais avant tout de mettre en scène l’intensité présente dans celle d’Antoine Watteau. Leurs photographies de tableaux vivants sont diffusées dans le paysage de la ville de Valenciennes : un hommage à l’ami artiste et à la ville qui l’a tant inspirée.

Les photographies sont visibles aux abords des 9 maisons de quartier de la Ville de Valenciennes : Centre social Dutemple - place des Charbonniers ; Maison de quartier Beaujardin - 73 rue du Chauffour ; Maison de quartier Saint Waast - rue Désandrouin, angle rue de Tinchon ; Maison des associations - 84 faubourg de Paris ; Centre socioculturel G. Dehove - 1 rue Léon Dubled ; Salle du Hainaut à proximité de la rue du Champs de manoeuvre ; Maison du citoyen Chasse Royale - rue Jonas ; Centre social Faubourg de Cambrai - 22 rue de la Targette ; Maison de quartier centre ville - espace E. Lelièvre, rue des Ursulines.

Orlane Laage

Gabriel Sabbah

Wang Yang

Antoine Dochniak

Marianne Barrier

Justine Fremont

Tristan Magnin et Chloé Terrée

Maha Yammine et Marwan Moujaes

Maha Yammine et Marwan Moujaes